log in

Matériel

Sac à dos Lowe Alpine Cholatse 2 - 55:65

Évaluer cet élément
(2 Votes)

Retex sur ce sac à dos que j'utilise depuis plus d'un an maintenant.

En matière de randonnée en montagne et de bivouac, nous avons toutes et tous des attentes en matière de sac à dos. selon les sorties, nous allons privilégier bon nombre de paramètres.

 

Vue de face

 

Vue de dos

 

Attache ceinture

 

Sangle poitrine avec sifflet

 

Poche zippée ceinture (des deux côtés)

 

Poche filet latérale (des deux côtés)

 

Rain cover au "cul" du sac à dos

 

Compartiment bas

 

Compression latérale

 

Comparatiment au dessus du sac

 

Rallonge compartiment principal

 

Accès compartiment principal en facade

 

Emplacement poche à eau compartiment principal

 

Compartiment Renforts dos

 

LE LITRAGE/VOLUME, Avis aux débutants :

Vous aurez tendance à privilégier un gros volume et à le remplir à raz bord : c'est évidement une erreur et ce sera l'expérience et la pratique qui vous fera optimiser le contenu de votre sac à dos.

Ainsi, lors de vos deux premières sorties, vous vous rendrez compte que vous n'allez utiliser que 20 à 30% des items contenus dans votre sac à dos. Au fur et à mesure, vous allez prendre plaisir à vous "passer" d'un bon nombre d'items, d'un bon nombre de "doublons".

En général vos premières sorties se feront sur 2 nuits maximum et comme tout est histoire d'apprentissage, ne vous dites pas que vous allez devoir apprendre en 2 jours à faire du feu, à construire un abris, à vous nourrir, à filtrer votre eau, à pêcher, à maîtriser une dizaine de noeuds, à vous faire un service à couverts en bois et à utiliser hache, machette, scie et couteau de survie H24.

Toutes ces étapes se feront au fur et à mesure, aussi longtemps que vous pourrez sortir certains week-ends. Soyez patients : Apprendre à maîtriser un module en un seul week-end est déjà en soit, un challenge.

Autre petit conseil : Sortez un peu du paradigme "deux c'est un et un c'est rien" lorsque vous partez en week-end dans les bois, ici, en France. Cette notion est très bonne pour nos préparatifs survivalistes, mais pas pour nos randos/bivouac et sessions bushcraft.

En effet, une lampe frontale avec des piles neuves vous suffira pour vous éclairer. Si elle casse (ce qui est rare, soyons réalistes), et bien au pire vous allez être dans le noir une nuit (et vous aurez toujours de quoi vous éclairer avec votre portable, votre briquet ou grâce aux quelques braises que vous avez pu faire) ...

Nous pouvons aisément réfléchir à tous les autres items de cette manière.

A force de bivouaquer sur deux ou trois jours, il n'y a qu'une seule chose que je prends systématiquement et que je n'utilise pas ou peu, c'est ma trousse de soin.

Ainsi, mon sac 55L est parfois trop grand, je l'utilise donc surtout l'hiver (duvet est plus encombrant, nécessite une hachette car besoin de plus de bois, une polaire en rabe et voilà le 55L chargé !). Lorsque je prends ce sac à dos en été, c'est en général lorsque je sais qu'on va se faire un bon gueuleton à plusieurs ;)

Bref, en tout état de cause, plus vous passerez du temps à bivouaquer, plus vous apprendrez des techniques nécessitant moins de matériel, mais surtout, vous apprendre à vous connaître et à connaitre vos limites et vos résistances ...

Pendant deux ans, j'avais un décathlon 70L pour mes sorties bushcraft/bivouac, et pour avoir un peut crapahuté avec, je me suis rendu compte qu'il ne tenait pas la route, non pas en solidité mais en confort. Je vous passe les détails.

Vu que mes pratiques étaient de plus en plus fréquentes, il me fallait donc un sac à dos moins volumineux, plus confortable (au niveau des bretelles) avec un rappel de charge. Le bonus était de disposer de poches supplémentaires, essentiellement latérales et zippées parce que je n'aime pas avoir quoi que ce soit dans les poches.

En outre, je ne voulais pas dépenser trop d'argent, même si je désirais "monter" en confort et en qualité. J'ai donc attendu une bonne occasion d'une grosse promotion d'un magasin de sport l'an dernier pour avoir ce sac à dos pratiquement à moitié prix.

Je conseillerai donc ce sac pour les pratiques suivantes : 

- Pour les bivouacs et les sessions bushcraft de 2 jours à 1 semaine.

- Pour les randonnées en moyenne montagne de 3 jours.

- Pour une charge de 15-16kg maxi sur du 20km avec dénivelé moyen à la journée.

Les qualités que je lui trouve :

- Très confortable au niveau des bretelles (même si elle peuvent paraître fines au visu).

- Les rappels de charges feront la différence, si le poids ne dépasse pas les 12-13kg, vous pourrez aisément mettre le poids sur les hanches et/ou alterner sur les épaules (pour mon gabarit c'est impeccable : 1m75, 75kg).

- Les rangements sont très biens et nombreux pour un sac à dos de type randonnée, j'apprécie les deux "bananes" sur les maintiens ceinture, assez grandes pour votre paquet de mouchoir, votre neck, votre paquet de clope, votre lampe, etc.

- Le compartiment pour la housse de pluie fournie et détachable.

- Le compartiment pour la poche à eau (avec son clips)

- Le double zip au dessus du sac (1 grand compartiment + 1 plus fin, pratique pour clés, papiers, etc.)

- Le compartiment du bas segmenté par un zip pouvant accueillir duvet 0°, tarp et matelas auto gonflant.

- L'accès au contenu de l'espace central en frontal.

- La robustesse et l'étanchéité

En parlant de confort, le dos est moussé avec canal de ventilation central.

Les bretelles sont ergonomiques en mousse et réglables, avec sangle de poitrine et rappel de charge.

La ceinture est Large et rembourrée et réglable.

Pour les petites choses sympa : 

Compartiment principal sous rabat ajustable, avec extension de volume

Zip frontal d'accès au volume principal.

Accès fond de sac zippé avec cloison amovible

Porte-clés / Panneau SOS, sangles de compression latérales

2 porte-piolets ou bâtons; Porte-matériel frontal élastiqué pouvant accueillir un casque 

Fiche technique :

Volumes disponibles : 55+10 litres

Tailles de dos disponibles : Taille unique

Poids : 1600 gr

Matière extérieure : Nylon 210 deniers et mini ripstop Enduction en PU

Protection de pluie : intégré

Emplacement Poche à eau

2 emplacements Porte gourde

Matière dos : mesh

Armature dos : alu

Réglage hauteur de dos : non

Bretelles : mesh

Compartiment bas avec accès spécifique

Accès rapide au compartiment principal : frontal

Porte piolet, Porte casque

Longueur Dos : 46 cm

Poches : 1 zippée sur le rabat, 1 zippée sous le rabat, 2 zippées sur ceinture et 2 latérales élastiquées

prix : Aux alentours de 130€

LE QUESTION/REPONSE MYSELF

Pourquoi nous avoir parlé du litrage en terme général et de ce qu'on pourrait mettre dans le sac, avant même de nous parler du sac ?

Je voulais parler de l'état d'esprit rapidement avant de parler de ce sac à dos pour 1. faire comprendre qu'il ne faut pas dépenser une fortune au début inutilement, et 2. commencer à justifier que c'est un sac idéal pour une utilisation en particulier.

Comment as-tu pu bénéficier d'une telle promo ?

Certains magasins font des nocturnes sous invitations privées, pour mon cas c'était une invitation avec des grosses promos pour des membres de certains clubs sportifs. Renseignez-vous si vous faites partie d'une fédération quelconque, ils peuvent avoir certains plans.

Tu l'as utilisé combien de fois depuis que tu l'as ?

Une bonne dizaine de fois sur les 4 saisons. Aucune couture n'as cédée, les fermetures éclair sont restées intactes et toujours aussi fluides qu'au début. 

Tu n'as que ce sac à dos ou tu en as d'autres ?

Pour les sorties, je n'ai que celui-ci qui est un 55L/65L, un D4 de 30L très léger et un autre beaucoup plus compact de 18L (dont je ferais une review).
Avant, j'en ai testé pas mal que j'ai revendu sur LBC.

Il faut quand même investir, non ?

En fin de compte, pas tant que ça, il faut investir un minimum pour le confort et la robustesse, mais on n'est pas obligé de se payer des grandes marques pour avoir ce qu'on veut. Si on se débrouille bien, on peut avoir d'excellentes qualités, de bonnes marques pour le prix de sac à dos bas de gamme ... Il faut savoir attendre, se renseigner, tester si on peut et prospecter. Pour les survivalistes, c'est une habitude, ça en devient même parfois très plaisant ;)

Pour la randonnée je comprends, mais pour les sorties bushcraft et les bivouac, pourquoi ne pas privilégier un sac à dos milit ?

Je comprends ce que tu veux dire, en effet, si on parle en matière de robustesse, les bons sacs milit sont supérieurs. Si on parle en matière de compartiments/organisation, les sacs milit sont également bien mieux pensés.

Un sac milit a son utilité s'il est destiné à beaucoup de scénarios (à mon sens pour l'évacuation, pour l'entrainement en conditions conflictuelles, etc.) et pour le coup, je suis assez d'accord avec l'idée d'avoir un bon sac milit qui pourrait faire "double emploi", seulement il sera moins adapté pour les randos et les sorties en forêt.

C'est donc une question de choix en fonction du temps que vous passez en entrainement (ou en loisirs comme l'air soft par exemple) et le temps que vous passez en sorties dans la verte. Pour ma part je passe plus de temps en sortie dans la verte qu'en entrainement milit.

Autre chose, partir en rando ou dans la verte en mode bushcraft avec un sac à dos milit va vous faire davantage remarquer que si vous êtes en tenue de rando avec un sac à dos de rando ... en Mode "homme gris" : ON !


Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.